mardi 12 mai 2015

Review - Love, Rosie


★★★
LOVE, ROSIE
par Christian Ditter
(2014)

“It is so great having you as a friend. 
I mean, every time something goes wrong in my life, 
all I got to do is look at yours and it puts everything into perspective.”


Sur les bancs de l'école, Rosie et Alex s'étaient juré de ne jamais se séparer. Leur existence bascule pourtant le jour où le jeune garçon déménage avec ses parents aux États-Unis. Cet éloignement forcé sera le premier d'une longue série d'imprévus, comme seule la vie sait en réserver, et les deux " amis " devront apprendre à y faire face. Au fil de leur correspondance, les non-dits et les rendez-vous manqués se devinent... Serait-il possible qu'au plus profond d'eux-mêmes, Rosie et Alex pensent toujours à leur vieux serment ? Mais si parler d'amour est une chose, trouver le moment opportun, dans une vie qui les dépasse, en est une autre...   
Love, Rosie est un film adapté du du roman Where Rainbows End de Cecelia Ahern publié en 2004. J'avais beaucoup aimé ce roman que j'avais trouvé beau et original à la fois de par la manière qu'avait l'auteur de traiter l'histoire des deux personnages par leur correspondance. J'ai découvert Cecelia Ahern par le biais de son roman, P.S I Love You et après avoir lu ce dernier, je m'étais penchée sur ses autres romans et c'est ainsi que j'étais tombée sur La Vie est un Arc-En-ciel, le roman narrant l'histoire de Rosie Dunne et Alex Stewart. Alors quand j'ai appris qu'une adaptation cinématographique de ce dernier était en cours, j'ai sauté de joie. Malheureusement, le film n'est toujours pas sorti en salles dans l'hexagone alors j'ai patiemment attendu la sortie du dvd en Angleterre pour pouvoir enfin le découvrir car j'ignore si Love, Rosie aura droit à sa sortie française un jour et ce serait dommage de passer à coté de ce film car c'est un petit bijou dans sa catégorie. 
J'avais peur que le réalisateur ne se contente de faire un film pour adolescents sans prendre en considération la dimension profonde du roman mais vous pouvez être rassuré, le film est une réussite.  Pour autant, il y a une grande différence entre le roman et le film. Ainsi, alors que le roman se déroule sur une période d'une quarantaine d'années, le réalisateur a choisi de réduire cette période en nous offrant une histoire qui se déroule sur 12 ans. J'ai étrangement apprécié ce détail car c'était quelque chose que j'avais trouvé assez dérangeant dans le livre, que les deux personnages se décident à enfin vivre leur histoire au bout d'autant de décennies - c'était très frustrant, et puis vu que la production n'a pas vraiment vieilli les acteurs dans le film, je pense qu'ils ont bien fait de faire ce choix. Le livre est un roman épistolaire. On suit les aventures de Rosie et Alex par les lettres, les sms qu'ils échangent, donc dans le film, on ne ressent pas ce côté épistolaire ce qui ne m'a pas dérangé plus que ça bien qu'ils aient fait quelques références au roman d'origine en incluant des échanges par sms et sur le tchat. 
J'ai beaucoup apprécié ce film - la bande-originale est excellente, la photographie est sublime et les acteurs jouent très bien, mention spécial pour Sam Claflin et son superbe accent anglais. En revanche, j'ai eu un peu de mal avec le vieillissement des personnages. Lily Collins qui devient mère reste à 18 ans, reste pourtant très jeune, même à la fin du film alors qu'elle est supposée avoir 30 ans et être mère d'une fille de douze ans. C'est assez étrange. J'ai regretté l'absence de certains passages du livre dans le film notamment dans le traitement de certains personnages mais le film reste une bonne comédie romantique à voir avec pas mal de scènes hilarantes. 

2 commentaires:

  1. J'ai aussi vraiment adoré ce roman ! J'avais oublié qu'il avait été adapté au cinéma, alors merci pour le rappel, d'autant plus que ton avis donne vraiment envie de le voir <3

    RépondreSupprimer

Commentaires -