dimanche 7 septembre 2014

Review - The Fault in our Stars


★★★★

"I'm like a roller-coaster that only goes up."
Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux lors d'un groupe de soutien pour les malades du cancer. 
Je l'ai enfin vu. Depuis le temps que j'attendais ce film, j'ai enfin pu me rendre au cinéma pour le découvrir. Je l'ai d'ailleurs vu trois fois - deux fois en VO avec des amis et une fois en VF en famille. Le roman de John Green sur lequel ce film est basé avait été un véritable coup de cœur pour moi et quand j'ai appris qu'il allait avoir droit à son adaptation cinématographique, j'étais perplexe sur le coup mais j'ai suivi la production, le tournage et la post-production au fil des mois et j'ai rapidement été convaincu et persuadée que le film serait à la hauteur du livre. Et il le fut. Largement. 
J'ai voulu relire le roman juste avant la sortie du film histoire d'avoir l'histoire bien en tête et surtout pour pouvoir me souvenir de tous les détails et j'ai remarqué, pour mon grand plaisir, que le film suivait les grandes lignes du livre. Les scènes sont quasiment identiques à celles du livres, j'avais même l'impression que les dialogues étaient exactement les mêmes que dans le livre.
Commençons par les acteurs. Shailene Woodley incarne Hazel Grace. Je l'avais déjà vu dans plusieurs films - The Descendants, The Spectacular Now, Divergent ainsi que dans sa série, The Secret Life of the American Teenager. Pour être entièrement honnête, au départ, juste après l'annonce de son cast, j'étais septique, pas entièrement convaincue mais on a tous pu vite prendre conscience qu'elle s'impliquait dans son rôle, allant jusqu'à se couper les cheveux etc...Et elle a été parfaite dans son rôle. Elle était à la fois attachante, amusante et surtout, bouleversante. Elle m'a littéralement bluffée. 
Ansel Elgort quand à lui incarne Augustus...Ah Gus... Autant je l'avais à peine remarqué dans Carrie et Divergent, autant ici, il a littéralement brillé à l'écran. Je ne m'attendais à autant m'attacher à ce personnage, que ce soit au niveau de son interprétation, de ses mimiques et de ses mots, tout était parfait.  
Concernant les acteurs secondaires - si on peut dire, j'ai vraiment beaucoup aimé les parents d'Hazel, les scènes avec eux étaient réellement émouvantes, j'en ai eu le coeur serré et les larmes aux yeux. J'ai adoré Isaac, et j'ai d'ailleurs encore plus hâte de retrouver son interprète dans Paper Towns, l'adaptation du roman éponyme de...John Green. Mais j'y reviendrai plus tard. Enfin, je n'aurais pas vu de meilleur interprète pour Peter Van Houten que Willem Dafoe. Je dois dire qu'il est exactement comment je l'imaginais, il a été brillant. Un vrai casting à la hauteur, superbement excellent.   
Le film en lui-même une merveille, une ode à la vie. Je pleure rarement devant les films - je dois pouvoir compter les films devant lesquels j'ai pleuré sur les doigts de mes mains mais ce qui est beau avec The Fault in Our Stars c'est que ce n'est pas uniquement un film sur le cancer, non, c'est plus que ça. C'est un film devant lequel on rigole, on sourit, on pleure et qui prête à réfléchir, à penser à la chance que l'on a et aux joies que la vie apporte avec elle.