samedi 18 mai 2013

Le Hobbit, Un Voyage Inattendu - Peter Jackson


★★★★

Je sais que je ne poste jamais de chroniques de films mais là c'est différent car ce n'est pas n'importe quel film mais l'adaptation cinématographique de l'un de mes romans préférés. Vous devez surement vous demander pourquoi ai je mis autant de temps avant de prendre le temps d'écrire et de publier mon avis sur le premier film de cette trilogie. Le fait est que je craignais de ne pas parvenir à écrire une vraie critique car j'ai tellement attendu ce film que je savais que j'aurais beaucoup de mal à rester impartiale, et à critiquer quoi que ce soit dans le film. Donc après l'avoir vu plusieurs fois et essayer les différents formats en passant par la VO, la VF, la 2D et la 3D-HFR, je pense être enfin à mesure de vous donner un avis objectif. Du moins je l'espère.

Le Hobbit, Un Voyage Inattendu est un film que j'avais énormément envie de voir et en même temps, je craignais aussi de le découvrir car j'imaginais, étant donné que le roman sur lequel il est basé est très court - bien trop court du moins pour en faire une trilogie d'après l'avis général - que je pourrais être déçue. Mais ça n'a pas été le cas. Bien au contraire, j'ai été agréablement surprise.

J'avais du mal à contenir mon excitation dans la salle de cinéma lorsque je l'ai vu pour la première fois, j'étais une vraie boule de nerfs totalement angoissée mais qui s'est calmé lorsque j'ai entendu My Dear Frodo... Dès le début du film, on se retrouve en Terre du Milieu, on ressent alors, en apercevant tous les paysages de la Comté et la demeure de cher Bilbo, un profond sentiment de nostalgie et de satisfaction comme on pourrait le ressentir en rentrant chez soi après un long voyage. C'est un peu ce que j'ai eu l'impression de vivre à ce moment là. J'ai énormément apprécié le prologue qui permet de se re-situer au niveau de l'histoire de la Terre du Milieu - et pour avoir vu le film avec des personnes pas forcément proche de l'univers de Tolkien - j'ai trouvé l'idée très bonne car ça permet aux non-connaisseurs de sa familiariser rapidement avec la Terre du Milieu. Les scènes à Erebor avec les nains sont magistrales. Petit point à savoir, c'est à ce moment là quePeter Jackson fait son caméo en incarnant l'un des nains mais il n'est pas très reconnaissable malheureusement. C'est dommage. L'attaque de Dale par Smaug est l'une de mes scènes préférées, c'est tellement frustrant de ne pas voir le dragon en lui-même ! J'ai tellement hâte de le découvrir enfin ! 
On retrouve ensuite pendant un laps très court mais suffisant, Frodo et son oncle qui discutent et ces scènes permettent de situer habilement Le Hobbit en tant que prequel du Seigneur des Anneaux avec quelques détails que vous avez surement tous reconnu comme les tenues que portent les personnages, le fait que ce soit le jour du 111ème anniversaire de Bilbo ou encore la pancarte "No Admittance Except On Party Business". Et enfin, le film commence vraiment.

J'avais déjà vu Martin Freeman à l'oeuvre dans divers films et surtout dans Sherlock mais là, je l'ai trouvé tout simplement parfait. Je suis vraiment heureuse que ce soit lui et pas un autre qui ait décroché son rôle car ce rôle était fait pour lui. Il a Bilbo dans la peau si je puis dire. Les mimiques qu'il a apporté au personnage, sa manière de parler, et son air mi-curieux-mi-craintif à l'idée d'embarquer pour une aventure lorsque Gandalf lui propose est exactement comme je voyais Bilbo en lisant le roman. Mais il n'est pas le seul à m'avoir bluffé.Thorin est vraiment le personnage qui m'a le plus épaté. Lorsque j'ai découvert pour la première fois les clichés de Thorin et son aspect physique, j'étais quelque peu réticente mais au fil du temps, j'ai fini par m'y faire et en voyant le film, j'ai été vraiment fascinée par le personnage. Je dois même dire qu'il est le héros de l'histoire. Richard Armitage apporte énormément de charisme et de classe à ce personnage qu'il campe avec réussite ! Mais j'ai eu parfois l'impression qu'on ne voyait que Thorin au détriment des autres nains. 

D'ailleurs, c'est l'un des points négatifs de ce premier volet, les nains ne sont pas assez développés. Parmi les nains qui sont un peu mis en avant, on retrouve Balin qui est très intelligent et qui est celui qui me semble le plus proche de Thorin, racontant son histoire avec sagesse et admiration, Kili et Fili sont un peu les successeurs de Merry et Pippin, ils sont jeunes et intrépides, souvent amusants mais courageux, n'hésitant pas à faire face aux dangers pour sauver leurs amis. Et je dois dire que dans la salle, plusieurs filles ne sont pas restées insensibles à ce cher Kili... Bofur qui m'a beaucoup fait rire lorsqu'il parle de Smaug à Bilbo à Bag End, en l'effrayant sans le faire exprès et il m'a d'ailleurs beaucoup touché lors de la scène aux Monts Brumeux, j'en ai eu les larmes aux yeux, il y a aussi Ori qui est l'un de mes nains préférés, jeune et innocent, pensant parvenir à se battre avec son lance-pierre (j'ai adoré la petite scène l'impliquant à Rivendell lorsqu'il a l'air désemparé face à la nourriture très verte qu'est celle des elfes) et Dwalin, ce guerrier fidèle à la compagnie...J'ai vraiment adoré son aspect physique ! Mais c'est tout, malheureusement, les autres nains ont été éclipsés, on les entend à peine voir pas du tout ce que j'ai trouvé vraiment dommage donc j'espère que dans les deux autres volets, on les verra plus.

Puisque je parlais des points négatifs, il y a quelques détails que j'ai trouvé assez gênant par certains moments, des éléments du roman qui ont été modifiés et qui entache la cohérence de l'histoire...Je pense notamment à la découverte de l'anneau par Bilbo, à la manière dont Thraïn a été montré dans le film ou encore ce qui concerne la bataille d'Azanulbizar...Il y a aussi le nom du hérisson de Radagast qui m'a consternée - Sebastien, ça n'a rien à voir avec un nom qu'on pourrait trouver dans la Terre du Milieu...C'est plus Disney & La Petite Sirène donc j'ai trouvé ça étrange. D'ailleurs, la scène où il tente de sauver l'hérisson m'a presque fait rire...J'ai également noté le fait qu'il y avait énormément de points communs, de petits détails ici et là avec la trilogie qui étaient glissés dans le film - comme quand Gandalf dit Fools, ou quand Bilbo met l'anneau pour la première fois, il glisse dans son doigt de la même manière que ça avait été le cas pour Frodo à Bree...Donc oui, beaucoup de similitudes mais ce n'est pas tant un point négatif en réalité... 

Donc revenons en aux points positifs: Ma scène préférée est évidemment celle des Énigmes dans le Noir.Andy Serkis est vraiment parfait ! Il n'y a pas à dire, le duo Freeman-Serkis a marché à la perfection dans cette scène ! Gollum est encore plus beau que dans la trilogie, dix ans s'étant écoulés depuis celle-ci, les technologies de la Motion-Capture ont évoluées et cela se remarque ! Je n'arrivais pas à détacher mon regard de ses yeux, j'étais comme hypnotisée tant j'étais fascinée ! J'ai même trouvé la scène trop courte - d'ailleurs concernant la durée du film, je n'ai pas eu l'impression que le film durait 3 heures, je n'ai du moins, pas vu le temps passé ! J'ai beaucoup apprécié la Bande-Originale du film - et tout particulièrement les deux chansons des nains que j'ai trouvé parfaites (je précise que le doublage des chansons en français est atroce ! A éviter absolument, ça enlève le charme des chansons!). Et même si j'ai beaucoup apprécié le fait de retrouver des morceaux du Seigneur des Anneaux dans le film, je dois avouer qu'il n'y a pas de chansons qui m'ont vraiment marquées, exceptée le thème entraînant de Lonely Mountain . La fin du film était magique avec le grand oeil de Smaug, je suis restée pétrifiée sur mon siège jusqu'à la fin du générique me repassant les scènes du film dans ma tête.

Pour conclure, Un Voyage Inattendu est une très bonne adaptation malgré certains bémols noté. Les scènes d'actions sont très bien rythmées, les décors, les costumes, les effets-spéciaux, c'est du grand art, l'équipe de chez WETA a encore fait des miracles. J'ai été comblée par ce film que j'ai du mal à trouver les mots pour décrire correctement ce que j'ai ressenti. J'ai vraiment hâte d'être en Décembre 2013 pour découvrir le deuxième volet des aventures de notre compagnie préférée !


CONCERNANT LE FORMAT 3D-HFR : Je n'ai jamais été une grande adepte du format 3D, je crois bien que j'ai seulement vu un film ou deux en 3D avant celui ci et je n'avais pas du tout accroché et je m'étais jurer de ne plus renouveler l'expérience mais j'ai tellement entendu parler de cette technologie révolutionnaire qu'est la diffusion d'un film en 48 images par seconde que Peter Jackson a tellement eu de mal à faire accepter à certains septiques que je me devais d'aller tester au moins une fois le HFR....Et je dois dire que je n'ai pas du tout regretter l'expérience ! Pendant les deux-trois premières minutes du film, j'ai mis un petit laps de temps avant d'adapter mes yeux au format mais une fois que c'était fait, j'ai vraiment apprécié le film et le HFR. L'image est plus nette, plus vivante et j'ai vraiment eu l'impression d'être transportée dans le film - surtout lors des scènes impliquant les aigles - c'était magique ! Une belle surprise !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires -